L’homosexualité à Madagascar

Chez les malgaches l’homosexualité est encore un sujet tabou. Il y a aucune loi qui est « contre ou pour » l’homosexualité à Madagascar, cependant il existeplusieurs formes d’homophobie qui se déclenchent un peu partout dans l’ile. Rares sont les jeunes qui osent se déclarer homosexuels, la plupart préfère rester discret pour ne pas avoir des problèmes comme être rejeté du foyer, renié par la famille ou même être tué. Certaines  religions  interdise    homosexualité , qui est une forme pervertie de la sexualité, tout en considérant la sexualité normale instaurée par Dieu Lui-même une importante sphère de la vie. L’une des premières catastrophes spirituelles dans l’histoire de l’humanité – la ruine de Sodome et Gomorrhe arrive effectivement à cause de la diffusion de l’homosexualité parmi ses habitants. L’homosexualité est clairement appelée ici un péché « très grave », retirant les cris de la surface de la terre. La loi de l’alliance au mont Sinaï, donnée directement à Moise interdit l’homosexualité (avec tous les autres formes perverties de la sexualité), en la qualifiant indirectement d’être une des causes du rejet par Dieu des peuples habitants la terre Sainte avant les Juifs. Cette interdiction est tellement univoque qu’il ne fut fixé qu’un seul cas de sa violation dans toute l’histoire de l’Ancien Testament. Le livre des Juges nous informe que, quelque chose semblable à ce qui était arrivé à Sodome s’est passée juste après le peuplement des Palestiniens sur la terre de la tribu de Benjamin. Les responsables dans ce cas attendent aussi une imminente et inévitable perdition. Pour les scientifiques et les psychologues, l’homosexualité n’est pas quelque chose de naturel, il y a des causes. Les causes sont multiples, complexes, peuvent entrer en interaction, et diffèrent selon les individus. On ne peut pas résumer l’homosexualité à une ou plusieurs raisons principales, même si dans certains cas des raisons se recoupent et semblent être communes à beaucoup. D’autre part, il semble qu’il n’y ait pas une seule homosexualité, mais des homosexualités. On pourrait citer quelque raison commune : « Les dysfonctionnements du foyer familial (divorce des parents, père ou mère absent(e), …), maltraitance infantile, environnement ou même l’éducation …
En faisant des recherches j’ai rencontré un jeune qui confirme être gay et accepte de dévoiler sa vie en grand public certes je ne vais pas dévoiler son nom en raison de sécurité, on va l’appeler Mr Anonyme.
Le tananarivien : bonjour Mr anonyme ! vous allez bien ?
Anonyme :  bonjour Le Tananarivien, oui je vais bien, que puis-je faire pour vous?
Le tananarivien : tout d’abord je vous remercie déjà d’avoir accepté ma demande d’interview, alors… pourrez-vous vous présenter un peut.
Anonyme : c’est un plaisir, donc moi c’est ……… j’ai 26 ans et oui je confirme être gay, j’ai fait mon « coming out » quand j’avais 20 ans … sa ferai déjà 6 ans alors …
Le tananarivien : woaho ! quel courage, comment vos parents l’avaient pris aux début ? vu que nous somme Malagasy et chrétiens, c’est un sujet assez tabou ….
Anonyme : oui c’est vrai ! le sujet est bien tabou mais tôt ou tard mes parents le seraient alors j’ai préféré leur dire moi-même que part mes entourages. Aux début sa à causer des problèmes surtout pour mon père (c’est un militaire), il a voulu me viré de chez nous mais heureusement il y avait ma mère qui peut importe les bêtises de son fils elle protège toujours. Cela à créer un déséquilibre dans le foyer, il y a eu ma mère et mon frère qui sont pour et mon père qui est contre. Il a fallu 1 mois pour que mon père vient me parler voilà ce qu’il a dit : « Mon fils, j’ai bien réfléchi, entant qu’homme, je désapprouve ce que tu fais, mais je suis ton père, en regardant des documentaires, j’ai vu qu’il arrive parfois que lorsqu’un père est souvent absent dans le foyer ou qu’il maltraite ces enfants, l’un d’eux devient homo. Dit moi est –ce ma faute ? (Pleurer)… » Je m’excuse mais je ne peux pas raconter la suite. En résumer, mon père et moi en est devenue plus proche qu’avant.
Le tananarivien : votre histoire me touche beaucoup et aux niveau sociaux, amis, proche …
Anonyme : Mes amis l’on bien pris, pour eux peu importe ce que je fais on reste ami. Pour les entourages, je ne me dévoile pas physiquement mon orientation, pour eux je suis comme tout le monde, un mec hahaha. Mais je vais souvent dans des Karaokés gay avec mon mec, là-bas on est libres d’être ce qu’on est.
Le tananarivien : je crois que vous avez tout répondus, une dernière question, comment prévoie vous votre avenir ? vous allez rester comme sa où ?
Anonyme : pour l’avenir je change pas, au contraire je vais me marier avec mon mec a l’étranger et on va adopter un ou deux enfant.
Le tananarivien : vous avez un message à dire a tout ce qui va lire cette article?
Anonyme : oui j’en ai, pour mes parent « merci de m’avoir accepté tel que je suis » aux autres parent homophobe qu’est-ce qui est cruel ? abandonner son enfant parce qu’il ou elle est ainsi ? ou l’accepter et comprendre la raison d’être ? croyez-moi ! j’ai eu l’expérience, je n’ai jamais choisi d’être ainsi mais je dirai juste que c’est la vie, je suis croyant et je prie à l’église si vous dites que Dieu punis ceux qui sont comme moi ! vous vous trompez Dieu ne m’a jamais abandonné.

1 commentaire sur “ L’homosexualité à Madagascar”

  1. 1- les interdits de la Bible sont ceux d’un peuple du proche orient il y a 2500 ans. Ça ne nous concerne pas.
    2- Dieu n’existe pas, donc on se fiche de ce qu’il peut penser. Ses prétendues pensées sont celles des imposteurs qui disent parler en son nom.
    3- être homosexuel n’est pas un choix, on naît comme ça ou pas. Ce n’est ni mieux ni pire qu’être homme ou femme, noir ou blanc, grand ou petit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *