Le marché des livres d’Ambohijatovo au cœur d’Antananarivo

Sous les collines d’Ambohijatovo, au Nord du centre-ville se regroupent les marchands de livres usagés. Une cinquantaine de pavillons abrite de nombreux ouvrages. Ici, on peut trouver des livres qui datent de la première guerre, des livres de collection encyclopédie, des magazines de mode, romans, bandes déssinées …

Dans les librairies, les livres sont soigneusement arrangés dans les étagères, vitrines ou dans les cartons. Ici à Ambohijatovo, ce n’est pas le cas. Ne vous étonnez pas quand vous visitez ces petites échoppes car les livres sont de loin soigneusement arrangés … pour en chercher, vous devez avoir de la patience car tout est en désordre, les livres sont étalés les uns sur les autres, un peu comme des œufs entassés. Par contre, si vous avez de la chance, il arrive parfois qu’on rencontre des intermédiaires qui connaissent exactement le lieu et peut vous guider à trouver le livre que vous cherchez en cas de besoin en échange de quelques pièces de monnaie, cela économisera votre temps.

Il parait, qu’on peut aussi faire des échanges. D’après un marchand qu’on a rencontré, les romans peuvent être échangés à 2.000 Ariary. Les prix des livres ont fortement augmenté au fil des années, passant de 3.000 Ariary à 12.000 Ariary actuellement. Certes, chez les tananariviens, tous peut être négociés . Le journal de Mickey et les Super Picsou Géant font les meilleures ventes, leur commerce constitue un véritable business et les stocks s’épuisent à grande vitesse !

Généralement ce sont les adultes qui y passent souvent, peut-être pour acheter des livres d’études pour leurs enfants sans doute car le prix est abordable par rapport aux librairies. Parfois on y rencontre aussi des étudiants passionnés de la littérature, des rats de bibliothèque. En effet, les étudiants se font de plus en plus rare à faire des recherches dans les livres mais préfèrent se documenter sur internet pour la simple raison que le web facilite les recherches et économise le temps. On trouve aussi souvent des bouquinistes qui viennent pour y faire leur traffic, ils s’intéressent tout particulièrement aux romans, on les rencontre principalement aux matinées du samedi. Malgré qu’on aperçoit ces lieux vulgaires de loin, on se doute qu’ils recueillent tant de trésors. Pour eux, c’est un endroit privilégié, il s’y sent comme un poisson dans l’eau. Bref Un vrai Eldorado pour les amateurs de livres.

Si un jour vous passez à Madagascar, Le Tananarivien vous invite à visitér ce marché particulier. Même si vous êtes pas un amateur de livres, vous n’aurez aucun regret de passer un moment entre les kiosques. Je vous garantis même que vous trouverez un livre qui vous intéressera. Mesdames, profitez des livres de recettes, il y en a plein, vous y trouverez des recettes de cuisines variées. Pour les consommateurs de BD, vous serez servis sur un plateau.

“Un adulte va lire un livre pour se distraire, un enfant lit un livre pour se construire.” disait Joann Sfar, ce qui veut dire que chacun peut donc y trouver un livre qui lui correspond. Je vous souhaite donc à tous une bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *