Un nouveau president pour Madagascar

Voilà la nouvelle est tombée ! Nous avons notre nouveau président. Le 2ème président de la quatrième république malgache. Bien que cette année n’est pas commencé sous les meilleurs auspices, le fait est que le processus de l’élection est arrivé à son terme. La date du 8 janvier 2019 est une date importante dans l’histoire de la grande île. Elle marque un nouveau tournant dans la vie politique malgache. Successeur de l’ancien président Hery Rajaonarimampianina au pouvoir, la HCC a déclaré officiellement le candidat n°13 Andry Nirina Rajoelina comme le nouveau président qui s’est lui-même déclaré le « président de tous les malgaches ». Et cela même si le taux de participation fut assez bas. A ne pas oublier aussi que l’investiture du président se fera 19 Janvier prochain. Quoi qu’il en soit les malgaches en attendent beaucoup de ce président. Mise à part les promesses électorales jetées à la foule. La population s’attend à de réels changements dans leurs vies quotidiennes. Effectivement elle n’oubliera pas que le salaire minimum devrait passer à 200000 ariary. Car en fin de compte la seule vraie raison qui fait que l’on vote c’est afin d’assurer une meilleure condition de vie. Pour nous même, nos famille et dans une moindre mesure pour la population toute entière. Force est de constater qu’une partie non négligeable ne sont pas d’accord avec les résultats. Cependant quoi qu’il puisse arriver nous n’aurons sans doute d’autre choix que de faire avec. Après tout le président est élu et non désigné. Ce qui fait que c’est notre choix à nous. A nous donc de changer pour améliorer nos conditions de vie. Bien qu’il soit absolument nécessaire d’avoir une vie politique stable pour avoir un changement, la vraie solution vient avant tout du peuple. Sans rappeler que la démocratie est « le pouvoir du peuple » je dirais que les efforts que nous ferons construiront l’avenir de ce pays. Même si les aléas des crises ponctuent la vie de la grande île, disont nous que nous avons les clés de la réussite dans nos mains. Commençons par travailler, à respecter nos valeurs. Montrer à tous que nous pouvons être meilleurs chaque jour. Nettoyons nos villes pour montrer que sommes respectable, cultivant nos propres riz pour montrer que nous pouvons être indépendants. Travaillons sans relâche pour montrer que pouvons être bien plus qu’un pays pauvre. Nous ne pouvons pas certes changer ce qui a été déjà fait mais en tout cas nous pouvons œuvrer pour un avenir meilleur. Tous ces discours peuvent être dérisoires face à la difficulté de la vie quotidienne. Cependant nous n’avons que ce choix là pour espérer un « avenir » pour notre île rouge. Il est courant de dire qu’il faut avant tout changer la mentalité. Mais cela est un travail de tous les jours. Le père Pedro en soit témoin tout le monde peut avoir un avenir. Que nous soyons de famille aisé ou que nous venons des bidons ville : l’heure est maintenant au changement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *